Grâce à un triplé d'Abdessamad Mohammed, la France a remporté sa première victoire sur l'Ukraine mercredi soir au Stab de Roubaix, confirmant son match nul de la veille et gardant sa belle dynamique de résultats qui la font progresser dans la hiérarchie mondiale.

Battre une nation du Top 10 mondial n'était jamais arrivé à l'équipe de France de futsal. C'est désormais chose faite. Les Bleus ont réussi leur double test ukrainien en terre nordiste avec cette victoire probante (3-1) conjuguée au match nul mardi soir (1-1). Si le début de match fut marqué par de gros temps forts ukrainiens, les Français commencèrent à se projeter de plus en plus vers le but adverse. Alors que les Ukrainiens manquèrent d'ouvrir le score, ce sont les Bleus qui, à force d'insister en contre, parvenaient à ouvrir la marque par Abdessamad Mohammed suite à un corner (9è, 1-0). L'Ukraine réagit et égalisa sur un tir d'Oleksandr Pediash (15è, 1-1) et aurait pu passer devant si Dmytro Sorokin n'avait pas trouvé le poteau de Joévin Durot. Au contraire, c'est la France qui reprit l'avantage grâce à Abdessamad Mohammed, auteur du doublé avant la mi-temps (2-1, 17è).

En seconde période, l'Ukraine poussait mais les Tricolores gardèrent le rythme et se montraient dangereux en contre. Les occasions se succédèrent de part et d'autre mais le score ne bougeait toujours pas. Les minutes s'égrenèrent et les Ukrainiens décidèrent à la 35ème minute d'évoluer en power-play, avec Petro Shoturma en gardien-volant. Les Français résistèrent face au pressing adverse, tout en restant à l'affût de la moindre interception pour partir en contre. Sur l'une d'elles justement, Abdessamad Mohammed partit seul vers le but ukrainien vide pour s'offrir le triplé et parachever le succès tricolore devenu historique (3-1, 39è).

Réaction d'Abdessamad Mohammed, buteur français : "C'était un test très important pour nous de se mesurer à des nations qui jouent régulièrement les phases finales de grandes compétitions. Nous sommes très fiers de nos prestations face a l'Ukraine. On a franchi un cap, selon moi. C'est toujours une fierté de marquer un triplé en équipe de France mais face à une nation comme l'Ukraine, c'est d'autant plus savoureux car c'est une équipe réputée pour la qualité de sa défense. Donc, je suis hyper fier mais rien n'est possible sans le travail de mes coéquipiers. Répondre toujours présent face aux grosses nations nous réussit bien, nous sommes une équipe qui aime les défis et les challenges, tout en restant humbles, c'est notre marque de fabrique."

"La clé du succès contre l'Ukraine, selon moi, vient du fait que nous avons été plus ambitieux offensivement et défensivement. Nous avons joué sans complexes et sans peur, tout en restant équilibrés. Il faut vraiment féliciter les joueurs pour ces belles prestations et également le staff pour avoir bien préparé le match. Contre l'Italie (NDLR : prochain adversaire de la France les 4 et 5 décembre à Asti) ? Je pense qu'il faudra rester humble et aborder le match comme on l'a toujours fait, c'est-à-dire : rester très concentrés en défense et mettre de la folie en attaque. Ensuite on verra en fonction des consignes du coach évidemment".

Feuille de match

France - Ukraine : 3-1 (2-1)
Second match amical joué au Stab Vélodrome de Roubaix, environ 1.200 spectateurs
Arbitres : MM. Cordero Gallardo (ESP) et Feltesse (FRA)
Buts : Mohammed (9è, 17è, 39è) pour la France ; Pediash (15è) pour l'Ukraine
Avertissements : Mohammed, Bilotserkivets
FRANCE : Durot - Ramirez, Mohammed, Ngala, Mouhoudine (Banc : Haroun (g/c), Belhaj, Kebe, De Sa Andrade, Aigoun, Alla, Grasso, Lutin, Soumaré). Entr. : Pierre Jacky.
UKRAINE : Tsypun - Mykytiuk, Fareniuk, Korsun, Pediash (Banc : Lytvynenko (g/c), Sorokin, Lehendzevych, Radevych, Grytsyna, Zhurba, Shoturma, Bilotserkivets, Yeromin). Entr. : Oleksandr Kosenko.
Crédit photo : LFHF

Partager avec :