La douzième journée de D1, qui marquait la reprise du Championnat samedi, a donné lieu à deux surprises majeures, avec les défaites du Kremlin-Bicêtre et d'ACCES. Un double revers qui profite aux concurrents directs, Toulon et Nantes, qui reviennent fort sur le duo francilien. La course aux play-offs est ainsi relancée, alors que les rencontres Roubaix-Garges et Bastia-Béthune ont été reportées.

Seule équipe encore invaincue à la trêve hivernale, le leader Kremlin-Bicêtre a perdu son invincibilité sur le terrain du Paris ACASA (défaite 4-3), en cette douzième journée synonyme de reprise de la compétition. Les hommes de Johann Legeay avaient pourtant ouvert le score par Felipe Franco. Mais ils ont ensuite été submergés par l'abnégation et le culot des Parisiens entraînés par Ricardo De Souza, à l'image de cette superbe talonnade du buteur Late Lawson qui ramenait les deux camps à égalité, ou encore les parades décisives du gardien et capitaine revenant Samir Aboudou, auteur d'un retour gagnant avec notamment un arrêt sur un penalty de Chimel Vita.


Si le Paris ACASA se donne un peu d'air au classement grâce à cette belle victoire, la défaite des Kremlinois aurait pu profiter à son dauphin ACCES qui pouvait lui repasser devant et reprendre les commandes de la D1. Mais il n'en fut rien ! Car, en dépit du retour dans ses rangs de l'international azéri et buteur Eduardo Mello Borges, puis malgré un doublé de Khalid Amzil, le promu villeneuvois est lui aussi tombé, cette fois dans la rade de Toulon, auteur d'une sublime performance à l'image de son génial Nito (6-3). Aligné d'entrée, le second gardien du TEF et international tricolore Marouf Kerroumi a rendu une belle copie, donnant raison au choix de son coach Karim Deman.


De ce fait, la chute des deux premiers profite aux poursuivants immédiats. Car, outre le troisième Toulon qui revient à seulement deux points du leader kremlinois, on trouve également Nantes toujours quatrième mais qui n'est plus qu'à trois points du KB et ce, grâce à un précieux succès obtenu dans la salle de l'UJS Toulouse (1-5). Sans oublier le Sporting de Paris qui, depuis le retour de Rodolphe Lopes sur le banc, poursuit son redressement au classement avec une nouvelle victoire face au promu mais accrocheur Beaucaire (7-4). Bref, ça se resserre dans le peloton de tête d'un classement  (encore provisoire) où seulement trois points séparent le leader de la quatrième place, sachant que derrière, Béthune et Garges comptent un match en moins, ce qui relance plus que jamais la course aux play-offs.

Crédit photo : Paris ACASA

Partager avec :