Les journées se suivent et se ressemblent pour le leader Orchies qui améliore son record de victoires dans le Groupe A. Une nouvelle fois battu, cette fois à Hérouville, le C’West Nantes est mathématiquement relégué en Régionale 2. Mené de six buts, Bagneux a renversé Lille-Faches (photo). Dans le Groupe B, Montpellier mène toujours provisoirement la danse devant Toulouse Métro et Kingersheim, tandis que Vénissieux et Dijon-Clénay sont distancés et ont un pied en Régionale 1.

Advertisements

Le « futsal-champagne » d’Orchies

Reçu quinze sur quinze ! Non content d’avoir assuré la montée en élite pour la saison prochaine, le leader Orchies garde le rythme de vainqueur insatiable. Avec, en ligne de mire, le record – jamais atteint – de 18 victoires sur les 18 journées programmées du Championnat de D2. Les hommes de Yannick Ansart l’ont ainsi remporté en Champagne, sur le parquet de Reims (4-8), après une première période très accrochée (3-3). Derrière, c’est Bagneux qui a pris la place honorifique de dauphin grâce à sa victoire ahurissante dans la salle de Lille-Faches (9-10), avec notamment un sextuplé pour Lassana Sidibé. Menés en effet 4-1 à la pause, puis 8-2 et 9-4, les joueurs du président Sidi Dimbaga se sont accrochés et ont renversé les Nordistes avec six buts marqués dans les six dernières minutes ! Bagneux ravit la seconde place à Torcy, qui a été défait à domicile par Laval (2-5), rétrogradant au quatrième rang juste devant Hérouville, auteur d’un nouveau carton à domicile face à la lanterne rouge C’West (14-4). Une lourde défaite qui condamne le club nantais à la relégation automatique en Régionale 2 suite aux sanctions administratives infligées par la Fédération. Enfin, Rennes enfonce davantage Compiègne vers la relégation en s’imposant à domicile (10-5).


Le MMF et le TMFC au coude-à-coude

Montpellier fait toujours la course en tête du Groupe B devant le TMFC et Kingersheim. La formation héraultaise a dû s’employer dans sa salle Jean-Bouin pour se défaire de Pfastatt (5-3), ce qui lui permet de garder provisoirement les commandes avec un point d’avance sur Toulouse Métro FC, avant leur face-à-face capital le 20 avril prochain. Le dauphin s’est magistralement promené dans le Rhône, en étrillant le premier relégable Vénissieux (2-12) et conserve son avance de deux points sur le troisième du classement, Kingersheim. Ce dernier a en effet remporté le derby alsacien du week-end (9-7) aux dépens de Strasbourg Neuhof qui subit son troisième revers de rang, à l’issue d’un duel à rebondissements. Loin derrière le trio de tête, Furiani a tranquillement disposé de la lanterne rouge Dijon-Clénay (9-1), dont le maintien ne tient plus qu’à un fil, au même titre que Vénissieux. Les deux clubs relégables se rencontreront lors de la prochaine journée le 30 mars. L’éventuel vainqueur pourrait se rapprocher de Plaisance, premier non relégable qui, malgré sa défaite chez lui face au Martel Caluire (4-5) possède encore de la marge qui pourrait lui permettre de se maintenir.

Crédit photo : Hic Hem

NB : Les classements des buteurs des deux poules seront bientôt disponibles.

Advertisements