Crédit photo : Var Matin

Samedi en fin d’après-midi, ACCES puis Toulon sont sortis vainqueurs Ă  domicile de leurs demi-finales respectives, aux dĂ©pens du champion sortant Kremlin-BicĂŞtre et de Nantes MĂ©tropole. Et ce, Ă  l’issue des matches de très haute intensitĂ© et aux multiples rebondissements spectaculaires, dont le futsal a si souvent le secret. Ă€ commencer par le succès Ă  l’arrachĂ© pour ACCES (club de Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine) s’est ainsi qualifiĂ© au terme des prolongations (5-4) et qui jouera la première finale de D1 de son histoire pour sa toute première saison en Ă©lite. Seule ombre au tableau : le club sera privĂ© de son capitaine KĂ©vin Ramirez, qui sera suspendu Ă  Toulon après son carton rouge direct reçu en prolongations, entraĂ®nant le penalty et l’Ă©galisation kremlinoise par Youba SoumarĂ© (4-4). Auteur d’un triplĂ© providentiel, Abdessamad Mohammed aura en revanche Ă©tĂ© dĂ©cisif et portĂ© ses coĂ©quipiers villĂ©nogarennois de bout en bout : ouverture du score juste avant la pause, Ă©galisation de justesse sur penalty qui permet aux siens d’arracher les prolongations et but de la victoire scellant la qualification pour la finale. Pourtant, le Kremlin-BicĂŞtre n’avait pas dĂ©mĂ©ritĂ©, au vu de sa grosse prestation (Ă  l’image de son gardien Robertot Gozi notamment) et Ă©tait mĂŞme tout près de l’emporter Ă  quelques secondes de la fin du temps rĂ©glementaire, après avoir menĂ© deux fois au score en seconde pĂ©riode. Mais les partenaires de Chimel Vita – dont c’Ă©tait sans doute le dernier match de sa carrière Ă  35 ans – ont perdu leur couronne et ne disputeront pas leur cinquième finale consĂ©cutive, restant ainsi Ă  quatre titres de champion avec le Sporting de Paris.

De son cĂ´tĂ©, Toulon s’est fait peur avant de renverser Nantes MĂ©tropole (6-4). Les Varois disputeront, eux, leur troisième finale, soit leur seconde d’affilĂ©e, après avoir perdu les deux premières en 2015 puis et 201est revenu de 8. Après que Nito, aurĂ©olĂ© avant le coup d’envoi du titre de meilleur rĂ©alisateur du Championnat (29 buts), ait guidĂ© les siens en ouvrant le score, les joueurs du TEF furent ensuite rejoints Ă  la mi-temps par des Nantais plus mordants et dangereux en contres (1-1). Les visiteurs du NMF, par Steve Bendali, Mikel Guerra et Bryan Melki, prirent d’ailleurs l’ascendant dès le retour des vestiaires sur des Toulonnais apathiques malgrĂ© un but rageur du capitaine varois Thiago Souza, en prenant d’abord l’avantage puis en creusant un Ă©cart qui s’annonçait irrĂ©versible (2-4). Mais ce fut Ă  ce moment-lĂ  que les Toulonnais, touchĂ©s, se remobilisèrent et sonnèrent la rĂ©volte par l’ancien joueur…nantais Celso Sanz, auteur d’un magnifique doublĂ© qui remit les siens dans la partie (4-4). La remontada toulonnaise se poursuivit, avec des Varois soutenus par les 1.668 spectateurs prĂ©sents au Palais des Sports. Nito, de nouveau, transperça le bloc nantais avant de faire trembler les filets pour la seconde fois de la soirĂ©e (5-4). Un cinquième but permettant au TEF de renverser le NMF et reprendre l’avantage dans une chaude ambiance. Alors que les visiteurs tentèrent de revenir au score avec le power-play, Pupa parachevait le succès du TEF, en faisant mouche dans la cage vide sur le buzzer final (6-4). Oui, Toulon est revenu de loin mais il tient sa finale, tandis que Nantes, comme en phase rĂ©gulière il y a quelques semaines, aura craquĂ© dans les derniers instants face au TEF.

Quoi qu’il en soit, la saison 2018-2019 s’achèvera donc par une finale inĂ©dite qui sacrera un nouveau champion de France samedi prochain, dans la rade de Toulon. Elle opposera les deux Ă©quipes qui ont conquis les deux premières places du classement de D1 Ă  l’issue de la phase rĂ©gulière. Les Toulonnais disputeront leur troisième finale Championnat (après celle de Caen en 2015 et celle de Dunkerque l’an dernier) mais ce sera la première Ă  domicile, alors qu’ACCES effectuera sa grande première. Le vainqueur de la finale samedi soir sera en effet le sixième club Ă  devenir champion de France (après Roubaix Futsal, Paris MĂ©tropole, Kremlin-BicĂŞtre, Sporting Paris et Garges). Alors, qui va succĂ©der au palmarès au Kremlin-BicĂŞtre ?

Pour consulter la suite de l’article, vous devez vous crĂ©er un compte gratuit sur le site France Futsal.

Advertisements