Le marathon des finales régionales de la compétition, dont les matches se sont étalés tout au long de la semaine à travers l’Hexagone, s’est achevé dimanche soir. La D2 nationale, qui entrait en lice à ce dernier tour régional a vu deux de ses représentants, Compiègne et Kingersheim (photo) – qui évoluaient pourtant à domicile – sortis à la surprise générale par des clubs hiérarchiquement inférieurs.

Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous êtes un utilisateur existant, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés