Crédit photo :

Au milieu des Alpes savoyardes, dont la saison hivernale bat dĂ©jĂ  son plein, l’Ă©quipe de France de futsal va s’attaquer ce mardi et le lendemain au Phare de ChambĂ©ry Ă  un autre type de montagne : le Portugal qui est ni plus ni moins que le champion d’Europe en titre de la discipline, dont il a Ă©tĂ© couronnĂ© l’an dernier en SlovĂ©nie lors de l’Euro 2018. Une compĂ©tition Ă  laquelle les Bleus avaient participĂ© pour la première fois de leur histoire. Une montagne aussi excitante que difficile Ă  gravir pour les hommes de Pierre Jacky et ce, d’autant que les actuels champions d’Europe lusitaniens se dĂ©placeront avec, dans leurs rangs, un certain Ricardinho, star mondiale de la discipline qui sera sans aucun doute la principale attraction durant cette double confrontation, aussi bien pour les observateurs et habituĂ©s du futsal que pour les curieux dĂ©sireux de dĂ©couvrir une discipline qui monte dans l’Hexagone. Il faut dire que c’est la toute première fois que la sĂ©lection du Portugal version futsal va jouer sur le sol français, ce qui est Ă  coup sĂ»r un Ă©vĂ©nement. Surtout quand on Ă©voque les rĂ©centes ramifications autour du cas Ricardinho, dont la presse ibĂ©rique a Ă©voquĂ© la possibilitĂ© de venir poursuivre sa carrière en France la saison prochaine (des propos dĂ©mentis depuis).

Les Français avaient en effet affrontĂ© les Portugais Ă  trois reprises, Ă  chaque fois au Portugal, pour trois victoires en faveur de la Selecçao. Une double confrontation que les Bleus avaient perdu en octobre 2000 (5-1 puis 5-1) puis une rencontre d’un tournoi officiel qualificatif pour le Mondial 2012, nettement remportĂ©e par l’Ă©quipe lusitanienne en dĂ©cembre 2011 Ă  CoĂŻmbra (6-0), pour ce qui est du dernier duel entre les deux pays. Depuis, de l’eau a coulĂ© sous les ponts et l’Ă©quipe de France a bien Ă©voluĂ© comme le souligne le sĂ©lectionneur portugais Jorge Braz, louant les qualitĂ©s des Bleus : « Je connais bien cette Ă©quipe de France. Elle a rĂ©alisĂ© un excellent tour de qualification avec d’excellents matches notamment contre la Serbie oĂą elle est passĂ©e de 1-4 Ă  4-4, ne perdant que 4-5 Ă  trois secondes de la fin. C’est une sĂ©lection très crĂ©ative, avec trois-quatre joueurs de grande qualitĂ© technique et une capacitĂ© physique extraordinaire. Cette France a un potentiel individuel Ă©norme, elle n’est plus une surprise. Ils se sont qualifiĂ©s pour le dernier Championnat d’Europe en SlovĂ©nie en 2018 et ont rĂ©ussi un match nul en phase de groupes contre l’Espagne (4-4) ». 

Ă€ tel point que le technicien portugais considère d’ores et dĂ©jĂ  que la double confrontation Ă  ChambĂ©ry sera « deux duels du Tour Élite ». Rappelons que la France et le Portugal sont encore en lice pour la course Ă  la qualification pour le Mondial 2020. Les Bleus seront en Serbie du 1er au 4 fĂ©vrier (Serbie, Espagne et Ukraine) tandis que les Portugais devront en dĂ©coudre chez eux du 30 janvier au 2 fĂ©vrier avec l’Italie, la Finlande et la BiĂ©lorussie. Ce qui n’empĂŞchera pas les deux sĂ©lections de faire des ultimes essais. Si un certain Pauleta (Ă  ne pas confondre avec l’ancien footballeur Pedro Miguel Pauleta) et Edu feront leur apparition cĂ´tĂ© portugais, il en sera de mĂŞme cĂ´tĂ© français. Parmi les seize joueurs appelĂ©s, figurent en effet Azdine Aigoun (Kremlin-BicĂŞtre) qui fait son grand retour dans le groupe France depuis la tournĂ©e en Argentine dĂ©but juin (bĂ©nĂ©ficiant d’une rĂ©duction de sa suspension en club) et surtout la première apparition de Youness Ahssen (UJS Toulouse), actuel meilleur buteur français en D1 et spĂ©cialiste hors-pair des coups de pieds arrĂŞtĂ©s. Cela suffira-t-il Ă  franchir le col portugais de haute montagne dans les Alpes ? Premiers Ă©lĂ©ments de rĂ©ponse ce mardi soir, sous l’oeil des camĂ©ras de FFF TV.

Pour consulter la suite de l’article, vous devez vous crĂ©er un compte gratuit sur le site France Futsal.

Advertisements