Auteurs d’un bon nul à Novigrad mardi, les joueurs de l’équipe de France A ont manqué de jus mercredi à Koper, largement battus par une  Slovénie très en réussite offensivement. Absent mardi en Croatie, le pivot slovène Kristjan Čujec (photo) a effectué un retour gagnant à Koper et a été le bourreau des Bleus avec un triplé inscrit.

 

Ils ne nous avaient pas habitués à ça ces derniers temps. Privés de deux pièces maîtresses sur blessures (Abdessamad Mohammed et Samba Kebe), les Bleus de Pierre Jacky ont connu une soirée difficile mercredi soir à Koper face à la Slovénie qui, elle, enregistrait les retours de trois de ses cadres (Kristjan Čujec, Alen Fetic et Gasper Vhrovec) qui étaient indisponibles mardi lors du nul à Novigrad. Les Slovènes ont ainsi infligé aux Tricolores un cuisant revers (8-1). La dernière fois que la France avait perdu largement remontait en mars 2015 et c’était déjà face à la…Slovénie chez elle à Lasko  (11-2), au Tour Principal qualificatif pour l’Euro 2016.

La partie fut mal engagée pour les Bleus qui s’inclinaient sur un but de Kristjan Cujec (4è, 1-0). Ce dernier doubla la mise suite à une erreur défensive (12è, 2-0). Les Slovènes s’échappaient ensuite par Matej Fidersek (13è, 3-0). Toutefois, les Bleus réagissent et parviennent à réduire la marque grâce à Mickaël De Sa Andrade (14è, 3-1). Malheureusement pour eux, la Slovénie reprit immédiatement trois buts d’écart par le capitaine Igor Osredkar (4-1, 14è), puis quatre à la pause, avec le jet-franc transformé par Gasper Vrhovec suite à une sixième faute française (16è, 5-1). Euphoriques et réalistes devant le but, les Slovènes fructifièrent leur avance en seconde période, d’abord par Nik Zajc (28è, 6-1), puis Cujec qui s’offrait un triplé (33è, 7-1). Décidément, rien n’allait pour les Bleus car, en dépit du fait d’avoir poussé les Slovènes à la sixième faute, ils ne virent pas la réussite au bout, Souheil Mouhoudine ratant son jet-franc. Et l’action qui suit fut un nouveau contre des locaux, achevé par un superbe lob victorieux de Matej Fidersek (37è, 8-1), pour le plus grand plaisir des 450 spectateurs présents dans la salle de Koper.

A ceux et celles qui se posent encore des questions sur la déroute des Bleus à Koper, le sélectionneur Pierre Jacky a, sur le site web de la FFF, apporté sa réponse : « le score peut paraître lourd mais il est typique du futsal, où tout peut s’enchaîner très vite. Cela faisait trois ou quatre ans que nous n’avions pas pris autant de buts mais, à l’inverse des Slovènes qui ont récupéré ce soir trois de leurs joueurs majeurs, nous avions toujours nos deux blessés. Nous avons manqué de fraîcheur et eu du mal à répondre à leur gros impact physique. Nous avons aussi encaissé des buts évitables, sur des pertes de balle ou une mauvaise défense sur des coups de pied arrêtés. Mes joueurs n’ont pas baissé la tête, ils se sont battus et il leur a parfois manqué ce petit coup de pouce qui fait basculer d’un meilleur côté, mais il faut aussi reconnaître l’efficacité et la supériorité de nos adversaires. À nous de continuer à travailler. »

Les Bleus auront l’occasion de relever la tête au mois d’avril, lors de leur prochain double rendez-vous de préparation pour les qualifications du Mondial 2020. Les matches auront lieu les 9 et 10 avril à Chalon-sur-Saône contre l’Angleterre (sous réserve d’éventuelles modifications). Avec, on l’espère pour l’équipe de France de futsal, le début d’une nouvelle dynamique vertueuse.

Crédit photo : NZS