Crédit photo : Cuna del Futsal

Arrivés sur le sol sud-américain lundi après plus de onze heures de vol, les Bleus du sélectionneur Pierre Jacky sont tombés sur plus forts qu’eux à San Juan, avec une équipe nationale argentine très en jambes et dont les joueurs locaux ont remporté la plupart des duels. La sélection albiceleste dirigée par Matias Lucuix a donc logiquement battu la France 4-1 lors de la première des deux manches amicales, la seconde ayant lieu ce samedi soir à Rosario (2 heures du matin en France).

L’équipe dirigée par Matías Lucuix a été un bon vainqueur et avait dans son gardien Lucas Farach, l’un des points les plus élevés, non pas pour avoir subi des attaques constantes des Gaulois, mais pour avoir fait preuve de sécurité et être parfaitement intervenu dans le heads-up quand le résultat était encore court. Après avoir su faire jeu égal dès l’entame, en dépit d’un rythme et d’un pressing très élevés et imposés par les Argentins, les Bleus furent surpris par un tir lointain de Gerardo Menzeguez qui trompait le portier Djamel Haroun (1-0, 9è). Le gardien et capitaine tricolore céda une seconde fois lorsque, sur une intervention au pied, une mésentente entre lui et son défenseur profitait à Lucas Flores qui, à l’affût, chipa le ballon pour marquer dans le but vide et doubler la mise en faveur des Argentins (2-0, 11è).

Handicapés par ce double coup de massue, les Tricolores, sans réussite sur le plan offensif, ne désarmèrent pas pour autant pour trouver une lueur d’espoir. Jusque-là décisif sur les attaques françaises, le gardien albiceleste Lucas Farach dût en effet s’incliner, cette fois sur un chef-d’oeuvre de Landry Ngala – surnommé par la presse argentine le « Pogba du futsal » – qui réduisit le score grâce à une superbe frappe lobée (2-1, 15è). À partie de ce moment-là, les Bleus se remirent dans le sens de la marche en montrant leur meilleur futsal. Pas pour longtemps puisque, à trois minutes de la pause, Angel Claudino slalomait dans la surface et répondait d’une toute aussi belle manière au buteur français (3-1, 17è), permettant à l’Albiceleste de creuser un écart de deux buts.

En seconde période fut essentiellement marquée par la supériorité manifeste de l’Argentine qui contrôlait la possession et son avantage au score, même si les Bleus se procurèrent bon nombre de situations dangereuses pour tenter de réduire le score. Mais le manque de précision dans le dernier geste ou l’avant-dernière passe, ainsi que le talent du gardien adverse les empêchèrent de recoller à des Argentins talentueux mais aussi rusés. À six minutes du terme, les Tricolores perdirent tout espoir lorsque le buteur Landry Ngala fut expulsé pour deux avertissements, rejoint dans la foulée par le sélectionneur Pierre Jacky, lui aussi exclu par les arbitres pour contestations. En infériorité numérique et avec l’entraîneur adjoint Cyrille Jehl, les partenaires de Djamel Haroun encaissèrent un quatrième et dernier but argentin par Lucas Bolo (4-1, 35è). On espère une evanche samedi soir à Rosario !

FEUILLE DE MATCH

ARGENTINE : Lucas Farach – Stazzone, Corso, Menzeguez et Claudino. Puis : Bolo Alemany, Flores, Basile, Matias Edelstein, Geraghty, Santos, Trípodi, Altamirano et Juan Rodríguez. Suppléant: Brian Steccato. Entr. : Matías Lucuix. 
FRANCE : Haroun – Alla, Ramirez, Mouhoudine, Ngala. Puis: Durot, Aigoun, Belhaj, Bendali, Dhee, Kebe, Mohammed, Soumaré. Suppléant: Kerroumi. Entr. : Pierre Jacky. 
Buts : Menzeguez (9è, 1-0), Flores (11è, 2-0), Ngala (15è, 2-1), Claudino (17è, 3-1), Bolo Alemany (35è, 4-1). 
Expulsion : Ngala (34è). 
Arbitres : Darío Santamaría et Leandro Lorenzo. Ã€ San Juan, 4.000 spectateurs.

Pour consulter la suite de l’article, vous devez vous créer un compte gratuit sur le site France Futsal.

Advertisements