En cette année 2018 qui s'achève, la rédaction France-Futsal.com a retenu deux événements majeurs : l'équipe de France à l'Euro en Slovénie et l'entrée du futsal aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en Argentine. Deux grands moments sur lesquels FF revient en deux parties pour bien finir l'année. Première partie avec le parcours de l'équipe de France à l'Euro 2018 en Slovénie.

 

Les Bleus, soldats comme jamais !

La première participation de l'équipe de France de futsal à une phase finale d'une grande compétition internationale, en l'occurrence l'Euro UEFA en Slovénie, aura été le premier et principal fait marquant du futsal français en cette année 2018 qui s'achève. Des premiers pas dans le gotha européen que la rédaction de France-Futsal.com, seul média français présent à Ljubljana durant toute la compétition, aura eu la fierté et l'honneur de vous faire partager.

Les Bleus de Pierre Jacky débutaient leur première à Ljubljana face à l'Espagne, championne d'Europe 2016 à Belgrade et grande favorite mais qui, comme souvent dans les grandes compétitions, était coutumière des démarrages poussifs. Ce fut ainsi que les Bleus jouèrent tous les coups à fond, se permettant même d'ouvrir la marque grâce à Abdessamad Mohammed, premier buteur français. Les Espagnols répliquèrent puis les Bleus reprirent l'avantage grâce à Samir Alla, avant une nouvelle égalisation espagnole avant la pause (2-2). Les Tricolores repartirent en avant et inscrivirent deux buts par Souheil Mouhoudine (photo) puis Ortiz contre son camp (4-2). Mais ensuite, l'expérience de la Roja espagnole eut raison de l'enthousiasme des Bleus grâce à une remontada salvatrice en fin de match qui lui évita une défaite qui aurait été retentissante (4-4). Mais ce nul "inespéré" aux allures de victoire montra à l'Europe entière que les réels progrès du futsal français et la qualification historique pour l'Euro n'étaient pas dûs au hasard. La rencontre fut retransmise en France sur la TNT par La Chaîne L'Equipe - diffuseur officiel de tous les matches de l'Euro - et aura attiré 522.000 téléspectateurs, sans doute conquis par l'incroyable scénario offert par les deux équipes.


Fatigués moins de quarante-huit heures après une énorme débauche d'énergie face aux Espagnols, l'équipe de France de Pierre Jacky remettait le couvert face à l'Azerbaïdjan, une redoutable sélection composée pour moitié de joueurs naturalisés d'origine brésilienne. Ces derniers, qui faisaient leur entrée dans la compétition face à la France, mirent les Bleus en difficulté tout au long de la rencontre, d'abord en ouvrant la marque (0-1). Les Bleus égalisèrent avant la pause par Landry Ngala d'une belle frappe lointaine (1-1), puis firent basculer le cours du jeu grâce à Abdessamad Mohammed juste après le repos (2-1). Mais la suite fut plus difficile pour des Bleus émoussés, qui encaissèrent quatre buts d'affilée face aux "Brazéris" et un Bolinha en feu, auteur d'un triplé (2-5) qui s'assuraient le gain du match malgré la réduction du score signée Souheil Mouhoudine (3-5), démontrant que la sélection française aura eu le mérite de se battre jusqu'au bout, alors que 340.000 téléspectateurs avaient suivi la rencontre en France sur La Chaîne L'Equipe. L'avenir de la délégation française dépendait ensuite du match décisif entre l'Espagne et l'Azerbaïdjan deux jours plus tard, finalement remporté avec difficulté par la Roja (1-0) qui se qualifia pour les quarts de finale de l'Euro avec la sélection caucasienne, éliminant les Bleus qui terminent avec un point. La compétition sera remportée une semaine plus tard par le Portugal de Ricardinho qui détrônait l'Espagne en finale (3-2 après prologations), pour son premier titre majeur en futsal.

Crédit photo : France-Futsal.com

Partager avec :