Vainqueur sans conteste du match au sommet du groupe B face à son rival et dauphin Kingersheim, le leader Beaucaire (photo) a fait un pas décisif vers la D1 à deux journées de la fin. Dans le Groupe A, la rude et intense bataille pour le maintien a fait une première victime en cette seizième journée : Champs Futsal, relégué en Ligue régionale. Orchies renverse Hérouville mais reste premier relégable derrière C’West Nantes qu’il accueillera lors de la prochaine journée… 

 

Groupe A : Champs condamné, Orchies retient son souffle

Huit équipes étaient encore concernées par la lutte pour le maintien avant le coup d’envoi de la 16ème journée. Elle ne sont plus que sept à l’issue des matches joués, alors qu’il reste encore deux journées à disputer. Dans un crucial duel francilien, Champs est la première victime, tombée à domicile face à Bagneux, adversaire direct (2-5). Cette sentence irrévocable condamne le club seine-et-marnais – vainqueur de la Coupe Nationale en 2002 –  à la relégation en Ligue régionale deux ans après l’avoir quittée, à l’issue d’une saison très difficile avec notamment plusieurs changements en interne. De son côté, Orchies a renversé Hérouville après une entame plus que compliquée (8-4, photo ci-dessous). Invaincus en Championnat en 2018 et depuis qu’ils ne jouent plus à Douai, les hommes de Yannick Ansart restent toutefois premiers relégables derrière C’West Nantes, sorti vainqueur à Caen, privé de ses joueurs espagnols (1-3). Le match décisif entre Nordistes et Nantais le 6 mai prochain fera valoir son pesant d’or. Par ailleurs, Faches et Furiani, battus respectivement à Acces (8-6) et à Laval (6-2) ne sont pas non plus sauvés et doivent encore faire le plein, notamment à domicile (voir le Classement du Groupe A).

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes qui pratiquent un sport et terrain de basketball

 

Groupe B : Beaucaire en route vers la D1, Reims garde espoir

Beaucaire a remporté le match au sommet tant attendu du Groupe B, face à Kingersheim (8-5). Le leader gardois et son dauphin alsacien ont livré un beau combat devant plus de 500 spectateurs présents. Après une belle entame de Kingersheim, Beaucaire s’est bien rattrapé puis les deux équipes ne se sont plus quittées au tableau d’affichage (4-4). Jusque dans les dernières minutes où Beaucaire s’est définitivement détaché pour ne plus être rejoint, remportant une victoire décisive qui met également fin aux espoirs de montée de Kingersheim. La formation du président-entraîneur Yoan Soum n’a plus qu’à valider officiellement sa montée en D1 par une victoire le 6 mai prochain, toujours à la maison, face à Vénissieux, dans une ambiance qui s’annonce festive en cas de victoire. Pour Kingersheim en revanche, il ne reste plus que la suprématie régionale qui sera en jeu le 6 mai, avec la réception de Pfastatt dans le derby alsacien, avant de préparer la saison prochaine.

 

 

 

Pfastatt Futsal s’est en effet hissé provisoirement sur le podium, en allant chercher un joli succès à Clénay (2-5) et va donc disputer sur le terrain de Kingersheim un derby haut-rhinois qui aura pour enjeu de finir seul dauphin derrière Beaucaire. Par ailleurs, Plaisance est allé s’imposer à Strasbourg chez le Neuhof (4-5) et a encore ses chances d’atteindre le podium, avec notamment un match en retard à jouer samedi prochain à domicile contre Paris Métropole et le match gagné sur tapis vert face à Vénissieux (annulé deux fois par le club rhodanien pour défaut de terrain de repli). Vénissieux justement, s’est fait surprendre dans sa salle par Reims (3-5). Le club champenois qui, au-delà de sa deuxième victoire de la saison, a décidé, via un communiqué officiel, de faire appel de la récente décision fédérale de reléguer les deux derniers de la poule B (voir classement).

 

 

Crédit photos : Youpix, AD Langlet.

Partager avec :