L'équipe de France de futsal A a signé ce mardi soir un joli résultat en allant accrocher un bon match nul à Asti en Italie, face  la Squadra Azzurra (2-2). A confirmer ce mercredi face aux Italiens (20h30), pour le dernier match de l'année 2018.

Décidément, les Bleus du futsal progressent bien et, surtout, n'en finissent pas d'étonner. Après avoir battu l'Ukraine - neuvième nation mondiale - fin octobre à Roubaix, les hommes de Pierre Jacky ont passé le premier test italien avec brio mardi soir à Asti chez la Squadra Azzurra, huitième nation mondiale et double championne d'Europe des nations (2003 et 2014), en décrochant un excellent match nul (2-2). Ou plutôt "un nul au goût de petite victoire", pour le sélectionneur français Pierre Jacky après le match sur le site de la FFF, estimant à juste titre que "les joueurs ont su faire preuve de courage pour revenir au score après avoir été menés au score", puis d'audace après avoir pris l'avantage, faisant douter les expérimentés Italiens. Approuvant les propos de l'entraîneur des Bleus, la presse spécialisée transalpine, insatisfaite du résultat, en a fait l'écho, indiquant que "les Italiens ont évité une nouvelle défaite en arrachant seulement le match nul 2-2 face à la France" en fin de rencontre.


Devant une salle Pala Sanquirico bien remplie (un millier de spectateurs), les Bleus ont su longtemps tenir tête aux Azzurri italiens, avant que ces derniers n'ouvrent le score par l'intermédiaire de Sergio Romano (13ème, 1-0). Loin d'être déstabilisés, les Français ont rapidement répliqué avec l'égalisation signée Kévin Ramirez (14ème, 1-1), ce dernier faisant son retour en Italie après une saison 2016-2017 transalpine passée à Bisceglie (Série A2) puis à la Lazio de Rome C5 (Série A). Après le repos, alors que le score était à 1-1, les Bleus de Pierre Jacky ont pris l'avantage pour la première fois dan le match grâce à une superbe frappe de Landry Ngala, suite à une contre-attaque tricolore (1-2, 28ème). La France a longtemps espéré tenir ce résultat historique mais les Italiens, sous pression et dos au mur, se sont mis en mode power-play et sont parvenus à sauver les meubles grâce à leur capitaine Gabriel Lima (2-2, 37ème). Les deux nations se retrouveront ce mercredi soir pour un dernier duel (20h30).

Crédit photo : FIGC

Partager avec :